« Le résidu d’âme »

Afiba BILÉ
2018 - DNA design, mention design graphique

En cherchant quel était l’intérêt de traiter la blessure psychologique et physique évidente suite à des violences récentes, sous leurs formes brutes, j’ai trouvé plus judicieux de m’aventurer vers le chemin de la résilience. Avec le temps, les « traces sur le corps » s’évanouissent et disparaissent, la vie doit continuer. Mais que deviennent les empreintes d’ordre psychique et mnésique apparues après cette « rupture »? La longue voie de la reconstruction aide-t-elle les victimes à s’en libérer?